Développer une offre de déplacement durable

Le SCoT défend un modèle de développement basé sur la proximité et les modes alternatifs à la voiture individuelle. Cette ambition répond à l’augmentation constante des déplacements motorisés et a pour objectif d’éviter l’asphyxie des axes majeurs de circulation et de limiter les conséquences environnementales du « tout voiture ».

Structurer des déplacements durables
Structurer des déplacements durables

Articuler développement urbain et déplacements

Conscient que ses objectifs de développement à l’horizon 2030, induiront un fort accroissement des besoins de mobilité,  le SCoT Nord-Isère propose un modèle de développement urbain qui limite les déplacements en voiture individuelle.

Il définit les notions de proximité et de mixité des fonctions comme prioritaires dans les choix de localisation des secteurs d’habitation, d’emplois, d’équipements et de services du quotidien.

Développer les alternatives à la voiture individuelle

L’amélioration de l’offre alternative à la voiture individuelle constitue une réponse majeure aux besoins de déplacements, internes ou vers l’extérieur du territoire.

Cette ambition nécessite de :

  • Compléter l’offre de transports régionaux, notamment ferroviaire, et améliorer le rabattement vers les gares du territoire,
  • Développer une offre de transports collectifs et de transports à la demande plus performante,
  • Développer le co-voiturage et l’intermodalité,
  • Faciliter les déplacements de proximité en généralisant l’usage des modes doux (marche à pied et vélo).

Renforcer le maillage routier du territoire

Pour répondre aux besoins de déplacements futurs, donner plus de place aux modes doux, et faciliter l’accès quotidien aux principales villes, le SCoT prévoit de repenser le réseau routier existant afin d’envisager :

  • une coexistence de la voiture avec les transports en communs, les vélos et les piétons,
  • des entrées de villes et traversées de villages apaisées,
  • la sécurité des riverains et des usagers.