Préserver l’environnement et le cadre de vie

Le SCoT défend un projet dont l’objectif est de concilier l’attractivité économique et résidentielle avec la préservation d’un environnement naturel et agricole, vecteur d’identité territoriale du Nord Isère. Il définit, protège et valorise la trame verte et bleue.

Valoriser la trame verte et bleue du Nord Isère

Le SCoT identifie et protège les grandes entités naturelles constituant le squelette d’un réseau terrestre et aquatique nommé trame verte et bleue.

Cette armature contribue à la préservation de la biodiversité, au fonctionnement écologique des milieux, à la qualité des paysages, au cadre de vie et à la prévention des risques naturels. Ainsi, toute nouvelle urbanisation est évitée au sein de ces espaces, ou donne lieu à des mesures compensatoires.

L’effort de construire la ville sur elle-même, de réinvestir l’enveloppe urbaine existante et de limiter les extensions urbaines linéaires par des coupures vertes participent également à la préservation du patrimoine naturel et au maintien de liaisons entres les milieux écologiques.

Préserver les espaces agricoles

La préservation des espaces agricoles pour leur valeur agronomique ou leur fonction paysagère contribue à pérenniser l’économie locale et à valoriser le caractère rural des communes.

Protéger la ressource en eau

Face à la problématique de la disponibilité et de la qualité de l’eau sur le territoire, le SCOT demande aux collectivités d’assurer la bonne adéquation entre l’accueil d’habitants et les réserves d’eau potable ainsi que les capacités des stations d’épuration des eaux usées. Le traitement des eaux pluviales et des eaux de ruissèlement doit aussi être pris en compte afin d’éviter la pollution des rivières.

Le Syndicat mixte travaille en partenariat avec le Syndicat Mixte d’Aménagement du Bassin de la Bourbre et la commission locale de l’eau afin de tenir compte des orientations du SAGE de la Bourbre et du SDAGE Rhône Méditerranée.

Garantir la santé et la sécurité des habitants

Le SCOT a pour objectif de prévenir des effets du changement climatique et de limiter les risques de nuisances. Il préconise de guider les choix d’urbanisation des collectivités selon les objectifs suivants :

  • réduire les risques d’inondation et de mouvement de terrain
  • améliorer  la qualité de l’air
  • adapter les pratiques urbanistiques aux changements climatiques
  • limiter les risques industriels
  • prendre en compte les pollutions sonores